Passer au contenu principal
LEREBOURG : LE « PAQUEBOT-USINE »

1. L'entrée de l'usine et la chambre froide

Entrée de l'usine vers 1930

Entrée de l'usine vers 1930

A partir de la fin des années 1930, c’est ici que se trouve l’entrée de l’usine, auparavant située plus au nord, près des bureaux. Cet espace ne sert alors qu’à entreposer des caisses et du matériel. La construction de la halle en 1932, puis du bâtiment abritant le réfectoire, les vestiaires et l’atelier d’entretien, en 1941, ferme la cour sur deux côtés. Ce dernier édifice est bâti par l’architecte du bateau, Georges Clément. On y retrouve l’emploi du béton armé, et les mêmes qualités structurelles, inspirées des théories du mouvement moderne.

Entrée de l'usine

Entrée de l'usine dans les années 1970

Tonneaux entreposés devant l'usine

Tonneaux entreposés devant l'usine, vers 1940

L’espace sert donc à la fois d’entrée pour le personnel (à l’exception des employés de bureau) et de quai de déchargement pour les matières premières. A partir de 1978, celles-ci sont conduites dans la chambre froide, construite contre la voie ferrée, à l’emplacement d’une cour. Il y a en fait deux chambres froides : l’une conserve les fruits à 2°C, l’autre à – 20°C. Disposer de chambres froides devient une nécessité à mesure que Lerebourg s’approvisionne en fruits surgelés. Ce bâtiment est détruit peu de temps après la fermeture de l’usine.

1. L'entrée de l'usine et la chambre froide