Passer au contenu principal
LEREBOURG : LE « PAQUEBOT-USINE »

4. La salle décorée

Cheminée-château d'eau

La cheminée-château d'eau.

Ce vaste atelier de fabrication est parallèle à la halle que nous avons visitée ci-dessus. Côté voie ferrée, les façades des deux bâtiments, construits tous deux en 1932, se répondent. Cet atelier accueillait les lignes de fabrication de fruits au sirop, de macédoines de fruits et de marrons (crème, purée et marrons entiers).

A l’ouest se trouve la chaufferie ; l’étage sert au stockage du sucre. A l’extrémité ouest de la halle se dresse, jusqu’en 2005, la cheminée du paquebot Lerebourg. En réalité, cet édifice étonnant sert à la fois de cheminée et de… château d’eau, par l’adjonction d’un réservoir. Astucieux !

Vue de l'usine depuis la voie ferrée

Vue de l'usine depuis la voie ferrée : à gauche la cheminée et la chaufferie, dans le prolongement de la salle décorée par Louis Guingot ; à droite la halle de 1932.

Détail des fresques de Louis Guingot à l'usine Lerebourg

Détail des fresques de Louis Guingot, représentant la cueillette des fruits.

La particularité de cette salle de production était d’être ornée de fresques, réalisées par l’un des artistes fondateurs de l’Ecole de Nancy, originaire de Remiremont : Louis Guingot. A la demande d’Eugène Lerebourg, Guingot opte pour un thème bucolique, en lien étroit avec l’activité de l’usine.

Ces fresques d’inspiration Art Déco mettent en scène de jeunes femmes, vêtues de robes à l’antique, parmi un entrelacs de branches et de feuillages, à l’occasion de la cueillette des fruits. Ce sont des ouvrières de l’usine qui ont servi de modèles !