Parcourir les contenus (34 total)

  • Mots-clés: lignes de production

210.jpg
Les ouvrières, coiffées des charlottes Lerebourg, remplissent, à l'aide d'une balance à plateaux, des seaux de fruits au sirop. A l'arrière-plan, un ouvrier s'occupe de la cuisson des fruits dans les bassines en cuivre.
Ce cliché révèle ainsi la…

209.jpg
La tête coiffée des charlottes Lerebourg, les ouvrières sont ici chargées du remplissage des boîtes de fruits en conserve. Le travail est encore essentiellement manuel, et, sur les tapis, la main d'oeuvre est exclusivement féminine.

113.jpg
Lorsque cette photographie est prise, le bateau est sans doute achevé depuis peu de temps. Ce vaisseau principal est construit entre 1941 et 1942, mais les ouvrières travaillent encore manuellement au tri et à la préparation des fruits.
Au centre de…

151.jpg
Cette vue intérieure de l'usine montre une partie des lignes de conditionnement. Suivant le type de contenant (bidons, boîtes, bocaux en verre, coupelles), ces lignes se composent d'une remplisseuse, d'une sertisseuse ou capsuleuse, et d'une…

120.JPG
Cette ligne sert au traitement des bocaux en verre, dont la contenance peut être comprise entre 450 grammes et 2 kilos. Les bocaux entrent à gauche de l'image et ressortent une fois remplis ; ils s'acheminent ensuite vers une capsuleuse.

119.JPG
Cette remplisseuse à piston, de modèle IMC 681, à six têtes, permet de remplir de confiture des bidons 5/1. Sa cadence atteint 35 à 40 boîtes par minute. Une fois remplis, les bidons passent au sertissage, puis à l'étiquetage.

123.JPG
Les bocaux en verre, ici d'une contenance de 450 grammes, sortent du refroidisseur. Cette étape de refroidissement très rapide permet de réaliser un processus d'autopasteurisation des verrines. Les bocaux sont ensuite prêts à passer à l'étiquetage.

124.JPG
A partir des années 1960, l'usine se modernise, les chaînes de fabrication s'automatisent. Cette machine sert au remplissage des boîtes de confitures. Avant-guerre, cette étape est manuelle.

150.jpg
Après celle qui accompagna l'expansion de l'usine dans les années 1930, la seconde phase de modernisation entraîna, pendant les Trente Glorieuses, une automatisation des tâches - comme, ici, l'étape du sertissage.

148.JPG
Le conditionnement constitue l'ultime étape de la chaîne de production.
Formats de sortie

atom, dcmes-xml, json, omeka-xml, rss2